Mon alimentation : changement et bénéfices

Quakers's kitchen



Voilà un long moment que je n'ai pas écrit ici, mais aujourd'hui, je reviens comme promis pour vous parler de mes nouvelles habitudes alimentaires.

Tout d'abord, j'aimerais préciser que je ne suis pas une experte en la matière, ni une nutritionniste et encore moins une professionnelle de santé. Je vais partager simplement ci-dessous mon expérience sur ce sujet et les changements/bénéfices observés sur mon corps. 
Pour ma propre expérience, je suis allée piocher des conseils via mon entourage mais aussi des reportages, documentaires, livres...et j'en ai tiré le meilleur, pour moi et pour ma famille. 



Depuis quelques temps maintenant, nous avons changé notre vision de la nutrition à la maison. Manger… Oui. Mais faudrait-il encore BIEN manger. Nous, on aime ça manger, on Adore même. Nous sommes de vrais gourmands. Mais on s'y prenait mal… 
Nous avons pris conscience de beaucoup de choses ces dernières années sur la mal nutrition, ce que cela pouvait engendrer sur notre corps dans l'avenir, etc... 
-------------

Il y a quelques mois en arrière, nous étions de gros consommateurs de féculents (pâtes, pâtes, pâtes et encore des pâtes!) et de sucreries aussi. Peu de viande, beaucoup de charcuterie et de poisson, surtout le saumon et très peu de légumes et de fruits évidemment… Et qui dit mal nutrition, dit problèmes de poids, de peau à imperfections, de ballonnements...

Le BIO n'étant pas encore très en vogue à ce moment-là, on achetait des produits sans se soucier vraiment de la "qualité" de ceux-ci et des apports nutritionnels qu'ils nous apportaient…on achetait en quantité et non en qualité. Parfois cela se terminait en gaspillage. ZERO pointé pour les Quakers en somme !

Bref, aujourd'hui, nous avons changé notre alimentation en prenant conscience que ce changement nous demandera du temps à mettre en place pour ainsi faire partie de notre nouvelle routine alimentaire. Cela ne se fait pas du jour au lendemain mais progressivement et sûrement. Une chose est sûre, c'est qu'on aurait dû s'y mettre bien plus tôt. 

-----------------------------------

Pour mieux vous imager notre consommation d'AVANT et celle d'APRES, je vous ai posté ci-dessous deux pyramides alimentaires qui vont vite vous parler, je pense.

  
La pyramide de gauche vous montre notre alimentation actuelle et celle de droite, nos anciennes (mauvaises) habitudes alimentaires. 

Voilà ce que nous avons changé et nous avons constaté des changements bénéfiques sur notre corps avec une grosse prise de conscience :

- perte de poids, diminution de la cellulite. 
- moins voire plus du tout de "coup de barre" au cours de la journée,
- une meilleure digestion, plus de ballonnement, 
- une peau plus nette avec beaucoup moins d'imperfection (ancienne peau acnéique, Bonjour ! mis sous traitement lourd pendant plusieurs mois mais qui persistait malgré tout).

Vous pouvez vous aider de ce support ci dessous pour vous mieux vous aiguiller dans votre nouvelle routine alimentaire. Beaucoup d'eau, un max de fruits et légumes de saison, des féculents avec une préférence pour les céréales et légumineuses, des produits laitiers en quantité modérée, et pour finir peu de produit gras et/ou sucré et de protéines animales. 

Le tout avec une activité physique (natation, vélo, marche, fitness etc), vous serez en pleine forme ! Enfin, c'est ce qu'on a constaté depuis l'application de cette nouvelle routine et on y a pris plaisir. 



Quelques conseils :



Tout d'abord, nous nous sommes dirigés de plus en plus vers le BIO depuis quelques mois, voire un peu plus d'un an. Effet de mode ? Peut-être. Mais je suis bien contente d'avoir suivi le mouvement sur ce coup-là. Par contre, ATTENTION, on peut avoir de mauvaises surprises aussi dans le BIO qui n'est pas si BIO que ça au final. Par exemple, j'ai appris que les normes du BIO en Espagne n'étaient pas les mêmes qu'en France, on y utilise encore beaucoup trop de pesticides malgré le logo AB, donc à éviter. Au début, ça relève d'un casse-tête chinois vu d'ici mais pas de panique, on prend vite ses marques et c'est quand même super intéressant et important de savoir ce qu'on met dans nos assiettes !

L'idéal, bien évidemment, c'est d'acheter local, à votre petit producteur du coin. Parfois, ça a un coût plus élevé mais vous sentirez la différence au niveau de vos papilles et vous réapprendrez à réellement déguster, savourez ce que vous mangez ! Vous consommerez autant ou moins mais mieux, avec en prime beaucoup moins de gaspillage. Pour vos produits frais, vous trouverez votre bonheur sur les marchés. Pour vos produits secs (légumineuses, céréales, etc) vous trouverez votre bonheur en magasin spécialisé. A noter que certains supermarchés discount proposent également un petit rayon BIO :-) C'est donc à la portée de tous. 

Dernier point, nous n'achetons pas QUE des produits bio mais en majorité. Nous consommons beaucoup de produits végétaux : légumes, fruits, légumineuses, céréales… que nous achetons à l'état brut, c'est à dire non transformés ou préparés. Nous les cuisinons nous même. Un point d'honneur sur les huiles végétales comme l'huile de coco ou d'olive qui sont très bonnes pour la santé. Elles sont idéales pour la cuisine. 

Ce qu'on a surtout changé dans notre alimentation ?



Nous étions de gros consommateurs de sucre et de féculent. C'est simple, à la maison, on a tous un tiroir ou placard à gâteaux #TMTC. Nous, il était toujours plein à craquer : muffins, chocolat au lait, gâteaux fourrés etc... TOUS avec un taux glycémique qui montait en flèche ! Vous allez me dire, oui mais on a besoin de sucre pour être en forme. Oui, on en a besoin, mais faut il encore bien le consommer. Encore un truc que j'ai découvert à ce sujet : les bons et mauvais sucres. Les mauvais sucres vous les trouvez dans les aliments qui contiennent du blé et du sucre blanc mais aussi dans l'amidon comme les pommes de terre, la farine de riz, de maïs, les fécules. 
Pourquoi ces derniers sont mauvais pour la santé si consommés en trop grande quantité ? Car ils provoquent des pics d'insuline qui font stocker directement les graisses qui seront très difficiles à éliminer. Vous savez cette cellulite bien incrustée sur vos fessiers, cuisses etc... dont on a toujours du mal à se débarrasser. 

Voici un tableau ci-dessous qui vous aidera à repérer les mauvais sucres. Sur vos emballages, vous constaterez sur le listing des "informations nutritionnelles" souvent présenté sous forme de tableau que les glucides sont souvent listés sur 2 lignes : glucides et "dont sucres". Le "dont sucres" est le point noir justement en terme de glucide. C'est le mauvais sucre. Plus il est élevé, plus il est à éviter. Ci-dessous l'indice est plutôt modéré : pour une portion de 100gr, 35g de sucre sont présents.


Exemple :




Aujourd'hui, notre tiroir à gâteau est quasi vide. On y trouve de petits biscuits bio achetés en magasin, ou bien parfois des biscuits fait maison, des céréales, des graines, des fruits secs etc… avec un taux glycémique équilibré et de meilleur qualité.


Nous privilégions également les aliments non transformés. Nous achetons des aliments bruts à consommer. Fruits, légumes, légumineuses, céréales, viande etc...


Nous consommons également, le plus souvent possible, des produits de saison. Vous pouvez vous aider de tableaux illustrés comme ceux de Claire-Sophie postés sur son blog PISSENLIT.





Ce qu'il faut dans sa cuisine pour cuisiner à IG bas :


- farine de blé, seigle, épeautre dans leur version intérgrale.
- le sarrasin et l'orge et leurs farines.
- les flocons d'avoine, de sarrasin, d'orge, de quinoa…
- les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots secs…) et leurs flocons et farines.
- le son d'avoine.
- le quinoa, le riz basmati.
- les sucres à IG bas : sucre de coco, miel d'acacia, sucre de bouleau, fructose, et sirop d'agave.
- les fruits secs, graines et les purées d'oléagineux (purée d'amande, de noisettes, de sésame…)
- le chocolat noir à 70% de cacao minimum !
- les fruits et les légumes frais de SAISON.


En suivant ces conseils, vous n'aurez plus à choisir entre la gourmandise et la ligne ;-) Le tout avec une activité physique, toujours, étape importante bien évidemment pour parfaire tout cela.


Je vous conseille la lecture de ces trois livres. Ils vous aideront à cuisiner simplement et sainement. Vous découvrirez même de nouvelles saveurs !


------------------------------------------------------------------------





Voici mon petit pêché mignon… les Quakers Bowl ;-) Oui, je les ai baptisés ainsi. Je les consomme en collation ou parfois même en repas du midi ou du soir.
Du fromage blanc, des fruits frais et/ou secs, des céréales et du sirop de coco en petite touche. Le sirop de coco est un sucre sain et faible en indice glycémique, comme le miel d'acacia. J'en mets dans mes desserts et mais également une petite larmichette dans mes thés du matin ou infusions du soir. C'est délicieux ! Très proche du caramel en goût.



Ici, j'ai ajouté au fromage blanc :
- noix de pécan et de cajou,
- cranberries,
- raisins secs,
-1 banane fraiche,
- flocons d'avoine,
- graines de chia,
- nappage au sirop de coco.


Ici, j'ai ajouté au fromage blanc :
- râpé de coco, 
- pépites de chocolat,
- graines de chia,
- sirop de coco.


Ici, j'ai ajouté au fromage blanc :
- 1 banane fraiche,
- râpé de coco,
- graines de chia,
- sirop de coco.

En plat, voici ce que vous pouvez trouver sur une table chez les quakers désormais. 
Salade chaude de gambas

Ingrédients : riz sauvage, laitue, gambas grillées, poivrons, épices, huile de coco.



Voilà, cet article est terminé. J'espère qu'il vous aidera dans vos nouvelles démarches bien être alimentaire ou qu'il vous aura intéressé. Si cela vous intéresse également, je vous posterai de temps en temps de recettes bien être ici sur le blog. Dites moi ce que vous en pensez :-) 
Audrey

Commentaires